COMMENT POSTER UN MESSAGE?

Vous voulez poster un message, laisser vos réactions ou un commentaire? Rien de plus simple! Cliquez sur le lien "Commentaires" en dessous de l'article qui vous intéresse. Vous arrivez sur une nouvelle page dans laquelle vous pourrez consulter et/ou poster un message. Rédigez votre message dans le champ " Enregistrer un commentaire". Avant de publier votre texte, définissez votre profil en mode "anonyme".

vendredi 3 juillet 2009

LE BESOIN DE SE RENCONTRER

La télévision et les voyages proposés aux quatre coins du monde peuvent donner l'illusion que l'on connaît tout des "autres", aussi lointains soient-ils, par l'espace qui nous sépare, par le mode de vie, par la culture. En fait, chacun en a fait l'expérience, pour se connaître, il faut se rencontrer et se donner le temps de la rencontre, c'est ce que permet notre jumelage.

La solennité qui a marqué les premiers séjours, il y a vingt ans, est soigneusement entretenue. Aujourd'hui encore l'arrivée d'un groupe de juvisiens commence toujours par des visites de courtoisie, y compris aux autorités traditionnelles.
Mais les projets menés à bien : réalisations améliorant directement la vie à Tillabéri, spectacles pour des groupes de jeunes, productions communes entre professeurs et élèves des deux pays, ont suscité des relations d'amitiés et surtout ont permis aux uns et aux autres de mieux approcher les préoccupations profondes et l'univers mental des partenaires. Rapports hommes femmes, (radicalement différents mais très compliqués dans les deux cas !), fondements de la hiérarchie sociale (argent ou appartenance à une lignée ou sagesse ), formes de résolution des conflits (appel à la police et à la justice ou respect amiable des règles de cousinages et de l'arbitrage des autorités traditionnelles), partage d'expériences et de compétences professionnelles … la conviction que des gens très différents par leur mode de vie et leur culture peuvent s'enrichir mutuellement est vite devenue une évidence.

Le coûteux des transports et le manque d'infrastructures freinaient les échanges, la Maison de l'Amitié va leur donner un nouvel élan. L'avenir du respect que nous devons porter aux autres réside dans ces rencontres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire